Initiation à la communication visuelle

Partager l'article
  • 8
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
La communication visuelle, ça se cultive !

Lorsqu’on est artisan, commerçant ou gérant d’une TPE, la communication visuelle, c’est juste une notion un peu vague. On a beau voir de la publicité partout, des logos sur chaque camionnette ou des affiches nous vantant le dernier tube à la mode, ça ne nous explique pas ce que c’est et à quoi ça sert ?

I- Communication visuelle et arts graphiques

Petite définition

La communication visuelle est une spécialité dans les domaines de l’image, du design graphique et de la publicité. Ce sont des techniques d’information qui transitent par l’image, l’illustration et le graphisme. Elle est étroitement liée au marketing.

Qui s’en occupe ?

C’est le graphiste qui va mettre en œuvre des solutions et va travailler sur le sens des messages. Dans ce but, il va utiliser les arts graphiques comme : la typographie, la mise en page, l’usage des signes et des images.

Le graphiste est un spécialiste de l’infographie, c’est à dire qu’il maitrise la création d’images numériques assistée par ordinateur.

En imprimerie, le rôle de la PAO (publication assistée par ordinateur) consiste à fabriquer des documents destinés à l’impression.

Sur Internet, le webdesigner mettra en forme pour une adaptation sur les écrans.

Un métier avec ses codes

L’utilisation des arts graphiques dans la communication fait partie de la culture et de l’économie. On l’utilise partout à des fins commerciales ou informatives. Comme l’image est prédominante dans notre société, une bonne connaissance est nécessaire.

Si je vous parle d’image vectorielle, ça ne vous dit certainement rien, mais c’est indispensable pour créer un logo. Si je vous parle d’images matricielles, de pixels, de résolution, de TIFF, de JPG, de PSD, de… je pense vous avoir perdu ?

Bref, au même titre qu’on ne devient pas mécanicien en ouvrant le manuel d’entretien de sa voiture, il ne suffit pas d’avoir un ordinateur et des logiciels de composition, même acquis légalement, pour se prétendre graphiste.

Les arts graphiques ont des règles, et ces techniques sont pointues.

Je vous conseillerai toujours de faire appel à un professionnel, mais si vous devez concevoir seul vos visuels… renseignez-vous un minimum.

II- Le bon visuel sur le bon support

Vous êtes artisan, commerçant, dirigeant d’une PME et la communication visuelle est un concept assez lointain. Je vous conseille de faire un tour sur ce blog, vous y trouverez déjà pas mal d’informations.

Pour une communication locale : le papier

Le papier est plus simple pour communiquer avec votre zone de chalandise proche. Les documents imprimés sont encore très utilisés. Pour les indispensables, je vous conseille la bonne vieille carte de visite, le flyer pour communiquer rapidement, mais aussi l’affiche et le dépliant. N’oubliez pas tout ce qui est administratif comme les factures et les devis… votre communication visuelle est l’image de votre entreprise.

Cliquez ici pour lire l’article concernant les supports de communication

Pour la prospection, vous ferez certainement appel au marketing direct. Là encore, l’importance de l’image est primordiale. Une campagne marketing ratée, c’est une perte sèche, sinon une perte de temps. Par conséquent, soyez attentifs aux images, aux textes et aux messages que vous souhaitez transmettre.

Pour une communication globale : Internet

Internet n’est pas en reste. La communication visuelle doit être ciselée. Aujourd’hui, ne pas avoir de site Internet, c’est comme une boutique de centre ville sans vitrine. Il faut prévoir une présence sur le net.

Avoir un écosystème numérique bien à soi est indispensable. 

Qu’est ce que j’entends par écosystème numérique ?

Facebook, Twitter et d’autres réseaux sociaux vous proposent leurs services gratuitement, ne vous en privez pas. Mais vous serez toujours dépendant de leur conditions d’utilisation. Vous ne pouvez pas adapter vos visuels à votre convenance. De plus, s’ils décident d’une mesure défavorable à votre encontre, il existe peu d’options pour la contrer.

Être propriétaire d’un site personnel vous permet d’être indépendant et de contrôler votre image.

Pour faire un site Internet, quelques connaissances sont nécessaires… Si vous ne voulez pas de mauvaise surprise, faites appel à un professionnel.

Vous préférez gérer seul ?

Alors, procurez vous un nom de domaine et un hébergement chez un fournisseur comme ovh.com. Il vous proposera des solutions gratuites comme WordPress, que vous pourrez installer en 5 minutes, et prenez soin de votre identité visuelle en choisissant un thème proche de votre identité visuelle.

Faîtes en sorte que tout gravite autour de votre site.

Enfin, un site internet doit vivre pour augmenter son trafic. Mettez à jour très régulièrement.

III- L’importance de la charte graphique

L’identité visuelle, c’est votre image. L’image reflétée par votre entreprise à vos futurs partenaires ou vos prochains clients.

Déjà, c’est quoi la charte graphique ?

C’est l’ensemble des éléments graphiques, images, couleurs, logo, typos, qui composent votre identité visuelle. La cohérence graphique et visuelle aide à être mieux identifié et surtout, se démarquer de la concurrence.

Les bases de la charte graphique

Le premier élément obligatoire pour débuter une bonne communication visuelle, c’est le logo. C’est une référence graphique qui permet une identification immédiate dans le but de faire connaître et reconnaître. La qualité du logo donne immédiatement des renseignements sur une entreprise ou une marque.

Le logo

Pour la réalisation de votre logo, je ne reviens pas sur l’importance du graphiste qui connaît les codes et les règles nécessaires à sa conception. Quoiqu’il en soit, je vous donne les 5 règles d’or pour un logo efficace :

  1. Un logo simple : il restera plus longtemps en mémoire. Apple, Nike, Renault, sont des exemples.
  2. Un logo équilibré : Il doit être lisible et harmonieux.
  3. Maitrisez les couleurs : utilisez 3 couleurs ( 5 maxi ) – Sachez aussi que les couleurs ont une signification.
  4. Utilisez une typo recherchée : évitez les typos banales comme l’Arial ou le Comic Sans.
  5. Cultivez l’originalité : il est à votre image et doit correspondre à vos valeurs. Soyez imaginatif.

Viennent ensuite les couleurs. Cliquez-ici pour lire l’article pour ne pas se tromper sur les couleurs. Elles ne doivent pas nécessairement correspondre à votre logo mais soyez sobre, afin de ne pas surcharger. La petite astuce est de relever ses cotes RVB, CMJN ou mieux le code couleur hexadécimal.

Trouver les codes couleurs sous Photoshop

La typographie est importante. Cliquez-ici pour lire l’article pour ne pas se tromper sur la typographie. Il ne s’agit pas uniquement de votre logo mais de l’ensemble des documents que vous éditez. Vous n’aurez certainement pas les moyens de vous offrir une police de caractère propre.
Dans la mesure du possible, utilisez toujours la même écriture sur tous vos communiqués. Mais attention, elle doit être libre de droits !

La cohérence est aussi importante si vous utilisez des images d’illustration. Qu’elles soient en noir & blanc ou en couleurs, avec ou sans personnage, figuratives ou abstraites, gardez à l’esprit une ligne éditoriale claire et identifiable et respectez-la.

Enfin, notez dans un document toutes ces informations pour en garder une trace. Si vous externalisez votre communication, il sera un guide pour se conformer à votre charte graphique.

Pourquoi la communication visuelle est importante ?

Car, tout simplement, elle reflète l’image que vous souhaitez renvoyer. La communication visuelle doit être au centre de votre intérêt, particulièrement à la création de votre entreprise.

Une bonne identification est déjà un pas vers la route du succès. Elle est surtout un atout essentiel pour une reconnaissance à long terme.

Si vous communiquez seul, soyez encore plus attentif car une erreur pourrait anéantir de nombreuses heures de travail.

N’oubliez pas que les professionnels de l’images sont là pour vous aider. Je suis à votre disposition sur le blog maitriser-sa-communication-visuelle.com ou vous pourrez télécharger gratuitement mon guide pour une communication réussie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *