La publicité presse expliquée à mon garagiste

Partager l'article
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

J’ai un garagiste formidable. Il a tout compris à la communication. Ce n’est pas évident, car bien souvent, la tête plongée dans un moteur, c’est pour beaucoup, une notion très vague et secondaire. Mais, faire sa place face aux gros concessionnaires est un combat de chaque instant.

Il sait que pour s’en sortir, il va devoir afficher son logo, partout, et dés qu’il le peut. Ça commence par des cartes de rendez-vous, mais aussi, des stylos, des calendriers, des objets cadeaux, du sponsoring, et bien sûr de la publicité presse.

La publicité Presse

Que ce soit les quotidiens locaux, les gratuits ou les magazines spécialisés, la pub presse reste encore une très bonne façon de se faire connaître. L’important est de bien identifier sa cible. Pour un garagiste, mieux vaut éviter de mettre une annonce dans un hebdo d’architecture intérieure.

Discerner sa zone de chalandise, le profil de ses futurs clients, est essentiel pour réussir sa communication.

Mais surtout, il y a 3 points à savoir pour maitriser sa campagne presse :

1— Être concis

Il n’est pas nécessaire de remplir à tout prix l’espace que vous achetez. Si vous noyez votre lecteur sous un torrent d’informations, celui-ci aura tôt de passer à autre chose. Il est illusoire de croire que vous allez les captiver par vos « offres exceptionnelles ». Pour être familier, ils en bouffent toute la journée : La TV, la presse, Internet, la radio, etc.

Privilégiez un message court et percutant.

Prenez plutôt du temps à identifier le besoin potentiel de votre client. Il gèle ? Une offre sur les pneus d’hiver… C’est l’été ? Une offre sur la révision du système de climatisation…

2— Être régulier

Pourquoi croyez-vous que tous les constructeurs automobiles dépensent des sommes folles en communication tous les jours ? Pourtant, ils n’en ont pas besoin. Ils sont déjà connus. Et bien tout simplement pour être encore et toujours reconnu !

La régularité est la clé pour que vos futurs clients se souviennent de vous, au moment où ils ont besoin de vos services.

Une publicité ne vous apportera pas systématiquement des clients. MAIS sans, vous n’en aurez pas ! Donc, soyez présent, partout, tous les jours.

3- Budget

Bien sûr, pour couvrir une campagne publicitaire, quelle qu’elle soit, ça nécessite un budget. Et il peut vite grimper, mais il est au moins aussi important que celui alloué, à votre fournisseur d’électricité. 

Bien évidemment, sans courant, votre activité s’arrête. Mais si vous n’avez pas de clients pour remplir votre carnet de commandes, comment allez-vous payer les factures ? Beaucoup font l’erreur de supprimer les lignes budgétaires liées à la communication aux premières difficultés. Autant fermer tout de suite, l’issue est inévitable…

Faites des devis, renseignez-vous sur les prix et définissez les dépenses annuelles nécessaires pour votre publicité et n’y touchez plus. Reconduisez-la d’année en année. Et surtout, ne faites pas la maladresse d’économie de bouts de chandelles.

Conclusion

La publicité presse est essentielle encore aujourd’hui pour communiquer au niveau local. C’est surtout la régularité qui va vous permettre de sortir du lot. En 2018, certains artisans font uniquement de la pub quand ça va mal. C’est alors trop tard !
Enfin, une bonne communication est une résolution qui se décide, dés le départ. Ce n’est pas une bouée de secours. On n’apprend pas à nager au moment de tomber dans l’eau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *