Le bouche-à-oreille, comment ça marche ?

Partager l'article
  • 8
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

On entend souvent dire que la meilleure des publicités, c’est le bouche-à-oreille. C’est vrai, car il est forgé sur la réputation. Notre meilleure promotion est faite par les autres. Mais comment travailler cette réputation ? Comment faire pour que votre entreprise soit reconnue par ses pairs ? La seule solution, il faut raisonner par les réseaux.

réseau partage
La clé d’un réseau solide : le partage

Entretenir son réseau, c’est développer le bouche-à-oreille

Chaque personne rencontrée est susceptible de vous apporter quelque chose et réciproquement. Prenez 5 minutes pour faire le tour de vos connaissances : famille, amis, collègues, partenaires, fournisseurs, etc. C’est déjà un début de réseau.

Prenez le soin de relier vos connaissances à votre entreprise. Vous aurez déjà des pistes de vos futurs partenaires commerciaux. Enfin contactez-les. Elles peuvent vous apporter une information, une affaire ou vous présenter quelqu’un d’intéressant. Bref soyez ouvert à la rencontre.

Il est important d’identifier les prescripteurs. C’est à dire les personnes qui peuvent recommander votre travail de façon directe ou indirecte. Ce sont des personnes à forte influence, reconnus comme experts, tels que des personnalités publiques, des leaders d’opinion, des journalistes, et enfin des clients satisfaits.

carte mentale de prospection
Carte mentale proposée par : Michael Benedick. « Communiquer sans budget. »

Mais surtout, il est important de privilégier le contact humain. Ne réseautez pas seulement dans le but exclusif de dégoter la bonne affaire ou le contrat du siècle. Le partage est la solution. Entretenez votre réseau comme un ami : fidélité, amitié, sincérité sont des maîtres mots pour consolider vos liens.

Enfin sortez, rencontrez des gens, ne restez pas dans votre grotte une fois votre travail terminé. Comme le disait un ami : le travail d’un entrepreneur ne s’arrête pas à 19h à la fermeture des portes.

Les 5 règles pour entretenir votre réseau

  1. Soyez sincère : en étant honnête dans votre démarche ;
  2. Soyez ouvert : chaque rencontre est une opportunité ;
  3. Rendez service : sans attendre forcément de retour ;
  4. Participez à des évènements locaux : foire, salon, club, etc. La liste est longue ;
  5. Rencontrez des gens : ce n’est pas en restant chez soi qu’on développe son activité.

En résumé, le bouche à oreille est la meilleure solution pour prospérer, si vous le faites avec sincérité. Mais comme toute relation, plus elle est longue, plus elle est solide, et plus elle sera bénéfique.

3 commentaires

  1. Evan Répondre

    Bonjour

    Très bon article. L’idée en plus du mindmapp pour présenter toutes les possibilités pour avoir un prospect est bien pensé !
    C’est clair et on voit toutes l’étendu des possibilités.

    Il faut savoir entretenir ses relations, même si sur le coup, elles n’apportent rien de concret. La relation sincère, c’est ce qui amènera tôt ou tard un projet, une idée, du soutien, …

    Mais il ne faut surtout pas le faire avec une volonté d’attendre obligatoirement en retour.

    Au plaisir
    Evan

    • Cyril Leclercq Auteur de l’articleRépondre

      Bonjour Evan,
      La carte mentale est un outil que je ne connaissais pas très bien. Maintenant, je l’utilise assez régulièrement car elle donne un aperçu très rapide des actions à réaliser.
      Pour revenir au réseau, je suis vraiment persuadé qu’aider sans attendre de retour permet d’être plus serein et ne pas être déçu.

  2. Kelvin GUEZOU Répondre

    Bonjour Cyril,

    je trouve que ces 5 règles pour entretenir un réseau : la sincérité, l’ouverture d’esprit, le service, la participation à des événements et les rencontres sont en effet des piliers de la communication.

    Néanmoins, certaines personnes ont du mal à les appliquer, comme moi parfois. Je pense qu’il est important de comprendre l’impact que cela aura de ne pas les mettre en pratique. Car, finalement, cela empêche vos clients de vous découvrir et vous les privez de la valeur que vous pouvez leur apporter. Ces actions sont de ce fait un devoir.

    Merci beaucoup pour cet article,
    Kelvin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *