[Digression] Les concours de graphistes ? Et pourquoi pas un concours de comptables ?

Partager l'article
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Aujourd’hui sur mon quotidien, je lis qu’une association lance un concours pour trouver leur nouveau logo, alors j’ai décidé de suivre leur exemple.
Je souhaite changer de comptable et je lance donc UN GRAND CONCOURS pour en trouver un nouveau. 
Pourquoi pas un concours de comptables ?
Vous êtes jeune et bourré de talent, les chiffres sont pour vous un passe temps récréatif, vous souhaitez vous faire connaître ou développer vos compétences…


Alors, participez à mon GRAND CONCOURS pour devenir mon nouveau comptable ! 

Après avoir téléchargé mes documents comptables 2017, envoyez-moi vos plus beaux bilans de ma société à : tu-me-prends-pour-un-imbécile@andouille.com et je choisirai le meilleur. Vous vous verrez offrir la fabuleuse somme de 50€ en cacahuètes de chez Lidl, mais vous aurez surtout l’immense honneur d’apparaître sur mon blog : je-me-suis-bien-fait-entuber.com. Vous aurez la chance de vous faire remarquer, et peut-être, je dis bien peut-être, qu’éventuellement, dans un proche avenir, plus ou moins lointain, vous aurez la possibilité que quelqu’un vous remarque, mais après tout ça m’étonnerait car je n’ai que 50 followers.
Pour les autres qui auront bossé pendant des heures, la prochaine fois soyez meilleurs !
Oui, vous aurez travaillé “comme un con” gratuitement, mais vous aurez la satisfaction d’avoir participé à une grande œuvre et acquis de l’expérience…
Et surtout, soyez fiers des 2 ou 3 idées originales que vous m’aurez apportées, là aussi gratuitement, je ne manquerai pas de les mettre en pratique !
Alors, pour ceux qui ne l’auraient pas compris, ceci est une plaisanterie, je ne cherche pas de comptable. Le mien est très bien, mais je ne supporte plus ce genre de concours. Je ne comprends pas qu’on puisse demander à des graphistes, des illustrateurs ou des artistes en herbe, de travailler gratuitement.
Alors oui, j’entends ce qu’on peut me dire : c’est le même principe qu’un appel d’offre. Sauf que non, ici le commanditaire demande de fournir un travail fini et pas une ébauche. “Un appel d’offre est une procédure par laquelle un acheteur potentiel demande à différents offreurs de faire une proposition commerciale chiffrée en réponse à la formulation détaillée (cahier des charges) de son besoin de produit, service ou prestation”. À l’issue des consultations, un fournisseur est choisi et réalise le travail. On ne demande pas à des électriciens de tirer 10 mètres de câbles pour choisir le meilleur.
« Oui, mais vous comprenez, on n’a pas les moyens, on est une association… et patati, et patata… »
Il suffit de taper graphiste, dessinateur ou illustrateur dans Google pour en trouver dans sa région. D’en sélectionner quelques uns, de consulter leur book ou leurs réalisations, et de les contacter pour décider avec qui travailler.

Pourquoi dessiner ou avoir un talent artistique quelconque n’est pas considéré comme du travail ?


Pourquoi doit-on justifier notre art comme autre chose qu’un passe temps ?
Pourquoi nous ne méritons-nous pas le salaire de notre travail ?
« Oui, mais pour toi c’est facile, tu n’as qu’à prendre ton crayon et pouf, c’est fait… Et puis de toute façon, sur ordinateur c’est facile, tu appuies sur un bouton et ça se fait tout seul… Et puis, je le sais parce que mon neveu, il a Photoshop… »
Il m’a fallut 34 ans pour dessiner comme aujourd’hui, 10 ans d’expérience dans le graphisme, une formation professionnelle de 6 mois, et de l’auto-formation en permanence. Ça n’est pas seulement un loisir, ça représente des heures et des heures d’exercices, de dessins ratés, d’illustrations à la poubelle, de feuilles noircies, pour faire à peu près ce que je veux d’un crayon.
Alors quand je vois ce genre de concours exploitant le travail non rémunéré d’autres illustrateurs pour un logo à moindre frais, ça me gène…
Il m’arrive de temps en temps d’aider des entreprises en réalisant des projets non rémunérés. Mais c’est un choix, et souvent, un investissement.
Ce genre de concours n’est pas un choix et encore moins un investissement. Ça fait travailler des gens en pure perte, à l’avantage d’un seul et unique protagoniste : le commanditaire.
C’est vrai qu’on a toujours le choix de ne pas participer. Mais ici, on joue sur l’espoir : celui d’être choisi ou d’avoir ce “contrat”. Pour certains peut-être, c’est la dernière chance avant d’arrêter son métier de graphiste, n’arrivant pas à en vivre, mais quelle déception s’il n’est pas choisi… Quelle déception d’être second face à la nièce de la responsable marketing parce qu’elle a un bon coup de crayon : elle a fait 2 fois le DVD de Didou dessine-moi une voiture !
« Oui mais ça vous fait de l’expérience et ça étoffe votre book ! »
Alors petit conseil en passant : Pour votre book, ami(e)s graphistes, illustrateurs ou dessinateurs, faites-le sans participer à ce genre de concours. Vous ferez ce que vous aimez et c’est l’essentiel.
Et si vous avez l’esprit de compétition, participez à des concours sans enjeu économique.
Je rassure tout le monde, je vais bien. Mon activité roule, et c’est tant mieux. C’est juste un petit billet coup de gueule.
Comprenez que notre passion est notre gagne pain, et que ce genre de concours discrédite notre savoir-faire et nos compétences. Nous le faisons avec plaisir, mais avant tout pour en vivre !
Mais peut-être que je me trompe… Je viens d’avoir une discussion avec un ami qui me dit que cette pratique est courante en architecture.
Personnellement, je pense que même si une pratique est courante, elle n’est pas forcément bonne.
Quel est votre avis ? Dois-je m’en offusquer ou est-ce que je m’emporte pour rien ?
J’ouvre ici le débat.

2 commentaires

  1. Adrien Répondre

    C’est une pratique qui m’a toujours dépassé, et malheureusement notre métier de graphiste n’est pas pris au sérieux (même si j’ai remarqué une nette amélioration depuis que j’ai commencé).

    J’entends en permanence ce.genre d’arguments «c’est ta passion», «tu peux faire un effort j’ai pas trop de sous»,… Comme si ce n’était pas sérieux comme métier. Difficile à savoir d’où cela vient !!

    Concernant les concours mon avis est clair depuis des années : ils ne devraient être autorisés que pour les moins de 18 ans (qui eux pourraient «gagner» de l’expérience) ! Et encore, une petite compensation financière devrait être obligatoire quand même…

    Tu veux du boulot gratis ? Et bien tu vas voir des gens non-payables et tu ne pourris pas le marché du travail avec ta main d’oeuvre gratuite.

    • Cyril Leclercq Auteur de l’articleRépondre

      Merci pour ton retour Adrien. La plupart des gens pense que notre métier est “facile” et que gagner sa vie en passant sa journée devant un écran ou en dessinant est inconcevable. J’ai déjà eu du mal à convaincre mes parents du bien fondé de mon métier. De plus, les graphistes se tirent une balle dans le pied car bon nombre répondent à ces concours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *