Comment ne plus jamais rater une mise en page

Partager l'article
  • 1
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  

Vous devez annoncer votre prochaine porte-ouverte ou votre dernière promotion et vous vous trouvez devant votre clavier pour commencer à composer.

Oui mais voilà, vous ne connaissez pas les règles de bases de la mise en page. Alors, comment bien composer votre document pour qu’il soit le plus lisible possible ?
Je vous donne 5 astuces essentielles pour ne plus rater votre mise en page !

Pour avoir des visuels harmonieux et efficaces

Au cours de mes 10 ans d’expérience dans l’infographie, j’ai pu expérimenter, étudier et analyser beaucoup de mises en pages différentes. C’est comme tout corps de métier, dès qu’on passe plus de 8 heures par jour à le pratiquer, on peut s’amuser à contourner les bases pour essayer de nouvelles choses. Et parfois ça marche.

Aujourd’hui c’est vrai que je peux m’amuser à tordre un peu les règles de la mise en page. Mais si votre métier est de réparer des voitures et pas la communication, il est nécessaire, et même indispensable, de suivre ces principes. Pour transposer, avant d’apprendre à faire une vidange, on s’applique à suivre les recommandations du fabriquant ou d’un ami mécanicien. Mais ce dernier vous dira certainement que l’intervention d’un professionnel est nécessaire. Je vous donne exactement ce même conseil : demandez à un professionnel de l’image et de la communication pour faire vos mises en pages, ça vous évitera de faire des erreurs.

Toutefois, il n’est pas toujours évident de faire appel à un graphiste. Je vais vous apprendre les bases de la mise en page, à vous de les respecter. Déjà, retenez la règle la plus élémentaire : Soyez simple ! Ne vous improvisez pas PAO si vous n’en maîtrisez pas les outils.

Dans un premier temps, en France et dans la plupart des pays occidentaux, le sens de lecture est de la gauche vers la droite. C’est bête à dire, j’en conviens, mais c’est capital. Si l’on veut que le lecteur comprenne votre message, il faut qu’il soit facilement lisible.

Dans un second temps, allez à l’essentiel. Choisissez des phrases courtes et essayez de guider votre audience vers les éléments importants de votre communication.

Enfin, dans un troisième temps, laissez respirer votre mise en page. Ne cherchez pas à remplir les espaces libres. ils sont déterminants pour la clarté de votre composition.

« Le sens de lecture

Le cheminement à travers les informations fournies par le support doit être aussi fluide que possible pour une bonne lisibilité du document. Et qui dit bonne lisibilité, dit plus de chance d’attiser la curiosité du lecteur ! »

Extrait de : Michal Benedick. « Communiquer sans budget. »

5 astuces essentielles pour ne plus jamais rater vos mises en page

1- L’importance des lignes de force

L’importance des lignes de force

En photographie, en illustration, et dans tous les arts graphiques, la règle des tiers est primordiale. C’est un principe simple : il s’agit de diviser la largeur et la hauteur d’un document par deux lignes à égale distance. Ce sont les lignes de force. À l’intersection de ces lignes, vous obtenez 4 points forts. C’est ici qu’il faut placer les éléments les plus importants.

 

 

 

2- La lecture en Z

Le sens de lecture

Comme je vous l’ai dit plus haut, le sens de lecture en France est de la gauche vers la droite. Donc, nos yeux auront tendance à balayer dans ce sens. En respectant la règles des tiers et en plaçant vos informations importantes sur ces points, le sens de lecture sera fluide et naturel.

 

 

 

 

3- La lecture en Y

Une variante

C’est une variante de la lecture en Z. Elle centralise en un point central les données essentielles. Cependant, les points forts sont exploités de la même manière.

4- La hiérarchisation de l’information

Tous les éléments n’ont pas besoin d’être au même niveau de lecture. Certains doivent être mis en avant, alors que d’autres sont plus secondaires. il faut hiérarchiser l’information. Vous pouvez alors jouer sur les tailles, les graisses des polices de caractères, les contrastes, les couleurs, etc. Pour des titres, il vaut mieux utiliser des typos grasses comme, par exemple, une Arial Black ou une Futura Extra-Bold. Ensuite, diminuez la taille en respectant la dernière règle…

5- Pas plus de 3 polices de caractères

Pour jouer avec le contenu, n’hésitez pas à utiliser une typo différente pour le corps du texte et les titres. Mais pour plus d’harmonie et de lisibilité, limitez le nombre de polices. Vous obtiendrez plus de dynamisme en variant les tailles, les graisses, ou encore les couleurs. Soyez efficace.

Pour conclure

Dans cet article, nous avons vu comment faire une mise en page simple et efficace. En suivant ces principes fondamentaux, vous n’aurez plus à rechercher la composition ultime. Laissez ça à des professionnels. D’ailleurs n’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez d’autres conseils que je n’hésiterai pas à vous offrir.

Maintenant, quand vous regarderez une affiche de cinéma ou une publicité dans la rue, essayez de l’analyser en mettant en évidence les points forts mis en avant.
Et n’hésitez pas à commenter, partager et à vous abonner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *